Isoler un conduit de fumées par Solénéo

Faut-il isoler un conduit de fumées ?

Les professionnels du chauffage au bois insistent régulièrement sur l’utilité d’isoler un conduit de fumées. Cette opération a un coût mais présente plusieurs avantages. Explications…

Garantir la sécurité des personnes

Isoler un conduit de fumées permet dans un premier temps de garantir un écart au feu par rapport aux matériaux combustibles. Lorsqu’il faut créer une évacuation des fumées, nous utilisons du conduit de fumées double parois isolées. L’écart au feu à respecter est seulement de 8cm de chaque côté, soit moins de 40cm d’emprise pour la totalité du conduit.

Ces dimensions permettent de traverser planchers et charpentes en toute sécurité, ce qui ne serait pas le cas avec un conduit non isolé dont les températures sont beaucoup plus hautes.

Dans le cas d’un conduit de fumées réalisé en boisseaux bâtis par un maçon, l’écart au feu est assuré par un chevêtre en béton aux différents passages d’étages.

Isoler un conduit de fumées pour améliorer le tirage

Qui n’a jamais été embêté avec une cheminée qui refoule à l’allumage, ou pire en pleine utilisation ?

Outre la qualité du bois, le tirage du conduit de fumées est le critère primordial. Lorsque les fumées se refroidissent, elles deviennent plus « lourdes » et le tirage diminue.

Il est donc important d’isoler un conduit pour que les fumées restent chaudes. Leur différence de densité avec l’air extérieur plus froid augmentera leur vitesse.

L’utilisation de conduit double parois isolées permet d’éviter ce problème. Lors d’un tubage de boisseau existant, Solénéo isole le conduit avec de la Biafeu (billes de vermiculite) ou avec des manchons isolants de chez LORFLEX.

Un conduit de fumées adapté

Dans tous les cas le conduit de fumées devra être adapté à son utilisation.

Pour une chaudière à granulés à condensation Pellematic Condens du fabricant ÖKOFEN, le conduit devra être adapté à la condensation (INOX 316 classé W). Dans ce cas l’isolation d’un tubage n’est pas indispensable car les fumées sont froides (40°C !) et l’installation a vocation à condenser en récupérant la chaleur de fumées.

Pour un poêle à bois de chez  Fonte Flamme, le conduit de fumées devra être en INOX 304 minimum (ou INOX 316). Il devra être isolé si le risque de refroidissement des fumées est trop important afin d’améliorer le tirage et d’éviter la condensation.

Vous l’aurez compris, la mise en œuvre des conduits de fumées est un métier de spécialistes ! Faites appel à Solénéo pour vous guider dans votre projet.

Nous contacter

En savoir plus sur la mise en œuvre des conduits de fumées